Tabac et grossesse

Vous fumez, quotidiennement ou occasionnellement, et vous souhaitez diminuez voir arrêter pour votre bien et celui de votre futur enfant ? Cet article vous donne toutes les pistes pour y arriver.




Que vous soyez enceinte ou non, cet article s'adresse à toutes les femmes (et les hommes bien sur) qui souhaite adopter une vie sans tabac.

Sachez que si vous n'êtes pas fumeuse mais que si un membre proche de votre famille fume, vous êtes potentiellement très exposée à la fumée et donc au tabagisme passif.


Actuellement, 1 femme enceinte sur 4 fume et 20% d'entre elles continuent de fumer tout au long de leur grossesse. En tant que professionnels de santé, nous avons un grand rôle préventif concernant le tabagisme.


Le tabagisme, qu'il soit actif ou passif, est nocif pour votre santé et celle de votre bébé. Il comprend énormément de substances pouvant interférer avec le développement d'une grossesse.




Comment le tabac agit sur ma grossesse ?

 

Lorsque vous fumez, il y a un passage de monoxyde de carbone (un gaz toxique) dans l'ensemble de votre organisme qui se diffuse simplement vers le fœtus via la barrière placentaire.


Les conséquences sur votre grossesse peuvent être très compliquées, vous risquez alors d'être confrontées à une fausse couche, une menace d'accouchement prématuré, des décollement placentaire... Chez le fœtus, les conséquences peuvent être nombreuses comme un retard de croissance, retard de développement du cerveau, malformations multiples, prématurité...




Quels sont les conseils de votre sage-femme ?

 

Pour commencer, ne vous mettez aucune pression inutile. Vous devez avancer à votre rythme et progresser selon vos ressentis. Nous sommes pour la tolérance zéro mais à quel prix ? Nous préférons que vous débutiez doucement en diminuant étape par étape.


" N'attendez pas le moment parfait, prenez un moment et faites en sorte qu'il le soit " Zoey Sayward.

La clé du succès : Prenez du temps pour vous et stimulez vos hormones du bien être.


Ces hormones dont je parle sont les suivantes : la sérotonine, l'endorphine, l'ocytocine ou encore la dopamine. Ce sont des hormones qui, lorsqu'elles sont stimulés procure une sensation de bien être. Cette plénitude vous fera oublier vos besoins en tabac et donc de diminuer votre consommation jour après jour.


  • Débuter par avoir une bonne hygiène alimentaire : mangez équilibré et faites vous plaisir de temps en temps

  • Prenez soin de vous : prenez du temps pour vous faire du bien, un bain, un massage, du sport, du shopping...

  • Entourez-vous des bonnes personnes : partagez des moments de complicité et de positivité avec vos amis et votre famille, entourez-vous également des professionnels de santé de confiance pour vous accompagner (sage-femme, tabacologue, addictologue...)

  • Réalisez des séances de méditation quotidiennes (ou sophrologie, yoga...)

  • Pratiquer de l'hypnose ou de l’acupuncture.

Pour le deuxième et troisième trimestre :

  • Synergie huiles essentielles "sevrage tabac" : 1.5ml d'HE citron jaune + 0.5ml d'HE de Camomille noble + 8ml HV d'abricot. 1 goutte en bouche 3x/jour ou en appliquer sur ses poignets et respirer profondément.


Et les substituts nicotiniques, qu'en est-il ?


Les substituts nicotiniques sont tout à fait autorisés pendant la grossesse : les patchs, les gommes... Parlez-en avec votre professionnel accompagnant.



Sachez que vous n'êtes pas seules, votre conjoint peut également vous accompagner lors d'une consultations conseil chez la sage-femme. Entourez-vous et faites-vous accompagner.


Elodie, sage-femme.


22 vues0 commentaire